La commercialisation d'un produit cosmétique

 Au sein de Déco’smétique, depuis quelques mois, nous nous sommes lancés dans l’élaboration de notre gamme de baumes upcyclés
Equipe déco'smétique
Mais avant d'avoir ces grands sourires et que nos produits soient mis sur le marché, ce sont des mois de travail acharné.

Aujourd’hui, nous allons vous partager les différentes étapes à effectuer avant de mettre un produit cosmétique sur le marché.

Avant qu'un cosmétique arrive dans vos points de ventes favoris, il y a 3 grandes étapes : 
  • la recherche et le développement (R&D)
  • le packaging / étiquettes (conditionnement)
  • le réglementaire (juridique)
Pour commencer, nous effectuons un brief marketing, pouvant s'intituler également "cahier des charges", au sein de celui-ci sont évoqués les attentes vis à vis du produit fini que ce soit en termes :
  • d’ingrédients,
  • d’actions,
  • de prix,
  • de caractères organoleptiques du produit. Les caractères organoleptiques regroupent sa texture finale, couleur, senteur.
Une fois ce brief effectué, nous sommes prêts à nous lancer dans l’élaboration du produit !

La Recherche et le Développement (R&D)

Cette étape dure généralement plusieurs mois. Nous allons créer et formuler le produit cosmétique. Pour cela, une longue veille des ingrédients et une recherche de matières premières locales (chez Déco’smétique) est mise en place.
Une fois les ingrédients trouvés, testés et approuvés, nous nous lançons dans la R&D du produit pur et dur ! Créer le produit parfait peut être un long cheminement.
En effet, nous effectuons tous les essais en partant d'une feuille blanche.
Chez Déco’smétique, cette étape a duré environ un an. Cette période est plutôt courte étant donné que Mélanie était encore en études et effectuait ses essais en parallèle de son master spécialisé en formulation et qualité cosmétique.

Le packaging

Cette étape peut être mise en place en parallèle de la R&D. Elle va prendre en compte tout ce qui regroupe le contenant du produit mais aussi son étiquette.
Photo des baumes
Le packaging est parfois sous-estimé dans le domaine des cosmétiques. Mais c'est généralement lui qui permettra une utilisation pratique et agréable du produit. 

Pour nos baumes solides, nous avons opté pour des boites de transport en aluminium 100% recyclable. Elle permettent de les protéger des changements de températures. 

Lors du deuxième achat, nous vous proposons un format recharge en papier kraft recyclé pour recharger vos boites. 

La réglementation

Cette partie est prise en compte tout au long du processus de mise sur le marché du produit cosmétique. En effet, lorsque nous formulons un produit cosmétique celui-ci doit répondre à la réglementation européenne des produits cosmétiques, règlement n°1223 ; 2009.
Une fois le produit prêt, le DIP doit être effectué. Le DIP est le Dossier d’Information Produit. Au sein de celui-ci sont mis en avant toutes les caractéristiques du produit.

Il est composé de deux parties : la partie A et la partie B. Une de ces parties est celle relative à toutes les caractéristiques du produit :
  • Ses caractères organoleptiques
  • Son poids
  • Sa liste INCI
  • Son packaging
  • Ses étiquettes, etc.

Chaque ingrédient est donc vérifié ainsi que sa quantité au sein du produit cosmétique. En effet, certaines matières premières dont les huiles essentielles, par exemple, font parties d’une liste restrictive présente au sein du règlement européen. Cela permet de connaître les allégations que nous devons écrire sur l’étiquette du produit fini telles que « Eviter le contact avec les yeux », « Tenir hors de portée des enfants », « Ne pas ingérer », etc.

La seconde partie est la partie relative à l'évaluation de la sécurité du produit cosmétique. Au sein de celle-ci de nombreux éléments sont scrutés à la loupe :
  • Les différents ingrédients du produit ;
  • Son packaging qui doit, par exemple, être en adéquation avec le contact alimentaire.
Elle est obligatoirement effectuée par un toxicologue et/ou un évaluateur de la sécurité.
    Au sein du DIP, nous devons incorporer un numéro CPNP. CPNP est le « Cosmetic Products Notification Portal » Cette déclaration est obligatoire, elle permet que la liste d’ingrédient soit incorporée au sein d’une base de données. Cette base de données est disponible par tous les membres du corps médical.
    Elle est utilisée en cas d’effets indésirables graves ou d’allergies d’un client. Cela va permettre que le temps de réaction et de mise en place d’un traitement soit le plus court possible. Nous vous rassurons, elle n’est que très très rarement, pour ne pas dire jamais, utilisé pour les produits cosmétiques. Mais cette étape est obligatoire pour la mise en vente du produit cosmétique et pour la sécurité de tou.te.s.



    Une fois que la recherche et développement, le packaging, le réglementaire sont validés. Le produit cosmétique est prêt à être commercialisé.
    Attention, si un produit est vendu hors Union Européenne, d’autres étapes sont à ajouter comme par exemple la vérification de la réglementation précise du pays de commercialisation.

    Cet article est donc un résumé des différentes étapes à effectuer avant la mise sur le marché. D’autres articles arrivent avec chaque étape expliquée de manière plus développée ! Restez aux aguets !

    Ecrire un commentaire

    Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés